Un wiki collaboratif en histoire de l’art

Par Claire LefebvreEnseignante en Histoire de l’art, Collège Lionel-Groulx

Il y a quelques années, j’ai eu l’idée de créer un wiki dont la réalisation se ferait de manière collaborative, par les étudiantes et les étudiants, sous ma supervision. Je me suis donc tournée vers l’outil wiki de mon Espace Web dans Profweb. C’est ainsi qu’est né WikHisArt, wiki collaboratif dédié à l’histoire de l’art dont l’élaboration a commencé à l’automne 2012.

Page d'accueil de WikiHistArt
Page d’accueil de WikiHistArt

Les cours ayant bénéficié de cette stratégie sont tous les cours de la discipline « Histoire de l’art » des différents programmes auxquels contribue la discipline. Le but de l’utilisation du wiki était de développer un outil de travail participatif qui contribue à la communauté collégiale. En effet, ce sont les étudiantes et les étudiants qui alimentent WikHisArt dans le cadre des travaux de fin de session où ils font l’analyse d’une œuvre d’art. Cet outil permet une démarche évolutive, favorisant l’intégration des connaissances, grâce à laquelle les étudiants sont amenés à réinvestir les acquis faits au fil de la session tant d’un point de vue disciplinaire que méthodologique.

L’utilisation du wiki amène les étudiants à poser plus de questions techniques et disciplinaires, ce qui permet un meilleur accompagnement de la part de l’enseignante tout au long de la réalisation du travail. De plus, les étudiants sont généralement plus attentifs à la qualité de leurs travaux puisque ceux-ci sont « publiés ». Cette approche est motivante pour eux, car elle incite à l’effort et au surpassement, entraînant enfin un sentiment de fierté chez eux.

Par ailleurs, la possibilité de compléter les contenus, de corriger ou de modifier les pages du wiki entraîne une collaboration entre cohortes. En effet, lors des cours offerts à la quatrième session de l’un des programmes, certaines cohortes ont été appelées à reprendre et à bonifier les pages wiki écrites lors de sessions antérieures par d’autres étudiants. Ce travail de relecture et de bonification a ajouté une dimension supplémentaire au travail intellectuel habituellement demandé dans ces cours. Il fallait, non seulement, que l’étudiante ou l’étudiant relève les erreurs et les corrige, mais aussi qu’il pousse un peu plus loin son regard analytique. Cet aspect du travail a permis de développer un esprit critique non seulement sur la matière liée à la discipline, mais sur le travail intellectuel lié à la recherche.

Voici quelques exemples de pages tirées de WikHisArt :
Claude MONET (14 novembre 1840/Paris – 5 décembre 1926/Giverny)
Impressionnisme
POUSSIN – L’Enlèvement des Sabines – 1637
TAJ MAHAL – 1631-1648 – Agra, Inde
Yasumasa Morimura
BGL

Au final, l’utilisation du wiki a permis d’élaborer une base de données collective, de mettre à jour les connaissances technologiques des étudiants, de rendre plus concret leur travail et de les motiver, entre autres en permettant une reconnaissance accrue de leurs productions.

Par contre, cette plateforme n’est pas forcément facile d’utilisation. Elle demande beaucoup d’accompagnement auprès des étudiants pour la mise en ligne des informations, car ils semblent avoir de la difficulté à respecter une mise en page commune, que je leur ai imposée, afin que le wiki soit convivial à la lecture. C’est pourquoi il est utile de faire des gabarits qu’ils peuvent par la suite remplir à leur guise, ainsi qu’un procédurier qui guide leur programmation.

Un autre défi concerne le droit à l’image. En effet, seules les images libres de droits ou dont l’utilisation n’est pas interdite par le titulaire des droits peuvent être insérées à même les pages du wiki. C’est pourquoi certaines fiches renvoient à l’œuvre étudiée à l’aide d’un hyperlien. Le procédurier que j’ai créé leur explique en détail le fonctionnement pour l’utilisation d’une image.

Je souhaite pouvoir augmenter la qualité des pages wiki dans les sessions à venir. La révision et l’augmentation du contenu par les prochaines cohortes permettront de rendre le contenu uniforme et fiable afin de devenir une source de référence réutilisable dans les cours d’histoire de l’art.

Séparateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *