Téléphone cellulaire

 

INTÉGRATION DU CELLULAIRE À DES ACTIVITÉS EN CLASSE

Le cellulaire peut s’avérer dérangeant en classe… Ou cela peut constituer un outil! Voici quelques idées en ce sens.

Recherche sur le Web
Utiliser le cellulaire pour chercher des ressources sur le Web pour la réalisation du travail en classe (utile quand on est dans une classe sèche).

Code QR
Préparer des affiches apposées sur les murs de la classe comportant des codes QR dont le lien mène à des ressources Web utiles pour la tâche à réaliser en classe. (Voici un exemple de générateur de code QR en ligne.)

Sondages, tests formatifs, tests diagnostiques, etc.
Utiliser le cellulaire comme un télévoteur pour répondre anonymement à des questions de compréhension ou autres types de questions à l’aide des sites « Poll Everywhere » ou « Socrative »
Deux récits de pratique dans Profweb à ce sujet :
– « Réviser la matière pour l’examen… en s’amusant!»;
– « Téléphones intelligents en classe : joindre l’utile à l’agréable avec Socrative!».

Productions visuelles ou audio
Demander une courte présentation orale filmée, ou la création d’un conte enregistré oralement ou l’intégration à un travail de photos, de capsules audio ou vidéo prises à l’aide du cellulaire. Tous ces documents peuvent être déposés dans une application de prise de note, comme OneNote (en lien avec OneDrive).

Prises de notes
Prendre en note des consignes, les dates à retenir, etc. Toutes ces informations peuvent être organisées dans un ou des blocs notes, par exemple à l’aide de l’application OneNote (en lien avec OneDrive).

Twittmeeting
Organiser des réunions virtuelles dans la plateforme de micro-bloguage Twitter. On convient d’un mot clic correspondant au sujet de la rencontre. Les étudiantes et étudiants se connectent à Twitter au jour et à l’heure prévus et échangent sur le sujet. On prévoit quelques thèmes liés au sujet abordé. Il faut réussir à faire une phrase correcte, pertinente au thème particulier et au sujet général et sans fautes en 140 caractères!

Twitterature
Raconter une courte histoire à l’aide d’une série de gazouillis (twitt). Il faut réussir à faire une phrase correcte et sans fautes en 140 caractère, et, il faut que chaque gazouillis constitue une partie de l’histoire; la somme de ceux-ci formant une histoire cohérente! (Voir l’Institut de Twittérature comparée)

D’autres idées dans l’article de Profweb « Le téléphone cellulaire en classe »…